Rechercher
  • TLMYG

« Rien est solitaire, tout est solidaire »

Il m’aura fallu, comme beaucoup, du temps pour appréhender la situation, deux semaines pour me poser, pour prendre le temps de lire, d’écouter, d’observer et prendre du recul. Deux semaines après, je partage avec vous ma réflexion en tant qu’individu mais aussi en tant qu’entrepreneur.


Nous étions "physiquement ensemble et virtuellement isolés"


Avec la mise en quarantaine imposé, les gens se sont trouvés physiquement isolés, mais virtuellement ensemble. Depuis, nombre d’articles et d’experts nous ont rappelé d’une part les risques liés au confinement imposé (stress, dépression, anxiété…) avec des conséquences malheureuses et parfois tragiques pouvant conduire jusqu’au suicide et d’autre part les raisons de ce besoin vital de maintenir « physiquement » un lien de socialisation.

En cette période d’incertitude, nous prenons (sous la contrainte certes) encore plus conscience de la valeur de la présence, et la nécessité vitale de l’autre. La raison est simple : l’homme est un animal social et notre survie dépend de notre capacité à former une communauté, un groupe de personnes avec des croyances et des valeurs communes.


Certains annoncent déjà la vie numérique comme grande gagnante de cette période. Quels impacts cette épreuve aura-t-il sur nos relations ?


« Rien est solitaire, tout est solidaire »


La crise sanitaire que nous vivons a cela d’inédit qu’elle touche de près ou de loin tout le monde sans distinction de croyances, de cultures ou de classes sociales. Ce danger invisible nous met face à une peur/fatalité commune qui est celle de la mort, exacerbée par le constat impuissant que la science moderne se trouve sans remède face à ce virus qui tue.


Nous vivons donc une période où il est question de vie et de mort et les risques partagés par tous. Et dans ces moments historiques (Comme les guerres, les catastrophes naturelles, les attentats…) pendant lesquels on se sent menacé, le besoin primaire de se réunir resurgit et la solidarité, l’entraide et le partage nous rassurent et nous protègent comme ultimes remparts face à nos vulnérabilités individuelles et à la tentation du "chacun pour soi" et de la loi du plus fort.


En témoignent les très nombreuses initiatives citoyennes locales et nationales qui ont vu le jour de manière spontanée pour continuer à " faire société " et garder ce lien malgré l’isolement mais aussi l’élan contagieux des entreprises, petites comme grandes, à bouleverser leurs chaines de production, à partager et à mettre à disposition leurs produits et leurs forces vives au service d’autres. C’est tout à leur honneur !


Illustration parfaite de l’ouvrage de Pablo Servigne et Gauhtier Chapelle intitulé « L’entraide, l’autre loi de la jungle » sur les mécanismes et les subtilités de l’entraide humaine, qui met à mal le dogme du règne de la loi du plus fort.


C’est dans l’entraide aujourd’hui que nous traversons malgré nous cette crise, c’est dans l’entraide que demain devra se construire cette fois-ci par choix et par volonté. Il en va de notre responsabilité individuelle et collective.


 « Nous faisons aujourd’hui l’expérience à moindres frais de nos fragilités. Si demain, nous revenons à notre aveugle train-train, primat du marché, sentiment de présent perpétuel, environnementalisme de façade, grand remplacement de la raison par les affects, assassinat permanent de la langue, la prochaine crise nous trouvera aussi sots, aussi démunis. Je rêve que ce virus soit le point de butée où trébuche notre civilisation du déni permanent; qu’enfin nous regardions les choses en face et constations notre échec. Ce monde que nous avons fabriqué, dans ses détails comme dans son déploiement, n’est pas viable. D’autres raz-de-marée sont à prévoir. Tout est à refaire. »

Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018, auteur de “Leurs enfants après eux”.


Et demain ? « Business as usual »?


Sans certitudes sur ce que sera demain, on peut objectivement reconnaitre que cette crise nous contraint à réfléchir des orientations nouvelles et (re)penser nos choix. Un vœux pieux ou une réelle prise de conscience pour que "Plus jamais ça" comme l'invitent dores et déjà 18 responsables d'organisations syndicales, associatives et environnementales ?


Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik assure que « l’évolution humaine ne se fait que par crises ». Il affirme même que c’est « la règle » et « à chaque épidémie, ou catastrophe naturelle, il y a eu changement culturel. Après les traumas, on est obligé de découvrir de nouvelles règles, de nouvelles manières de vivre ensemble. »


Le véritable défi de demain ne sera donc pas (seulement) d’ordre sanitaire, il sera aussi et surtout sociétal. Autrement dit, il s’agira de savoir quelles leçons nous tirerons de cette crise et vers quelle société/quel monde nous souhaitons tendre.


La seule chose qui est sûre, c’est que demain se fera collectivement, c’est-à-dire de manière solidaire dans sa notion de dépendance mutuelle des individus décrivant un sentiment spontané de projection de soi-même dans un autrui vu comme un « alter ego » et dessinant ainsi une communauté de sort et de vécu pour s’unir et faire cause commune.


Car comme l’écrit François Villeoy de Galhau, gouverneur de la Banque de France : « Cette bataille serait perdue si chacun pensait s’en sortir au détriment des autres. (…). Même Trump (America First) réalise que l’Amérique ne va pas réussir seule »


La demande de collectif avait déjà commencé et elle va s’imposer encore plus, questionnant nos consciences, nos doutes et nos croyances sur notre système actuel. En situation de manque et de privation, nous avons opéré un retour à l’essentiel et fait preuve de capacités insoupçonnées pour trouver des alternatives qui requièrent toute notre attention après la crise.


Ce désir de collectif va s’imposer également aux entreprises et elle le sera davantage accélérant une démarche sociale et environnementale encore plus inclusive, participative et porteuse de sens avec une priorité plus profonde au rôle sociétal de chaque entreprise et de sa raison d'être.

Car, nombre d’entreprises se sont montré « solidaires », de manière intéressée, à travers une communication certes nécessaire mais souvent « opportuniste » quand celle-ci n’était pas tout simplement à visée « publicitaire ». Elles devront convaincre au delà de la crise au risque d'un retour de bâton dévastateur et légitime.

Chacun jugera de l’authenticité de ces actions face à ce que certains appellent déjà du « covid-washing » à l’instar des désastreux « social et green washing ». Sur ce point, je rejoins Julien Villeret, directeur de la communication Groupe d'EDF qui affirme que « les entreprises qui sortiront la tête haute seront celles qui auront rendu service à la population sans la ramener, avec modestie. »


« Construire un nouveau plus juste pour que demain soit plus viable »


Fragilisé comme la plupart des entrepreneurs indépendants, je vis cette période (le plus possible) avec stoïcisme, me focalisant sur ma raison d'être et mes fondamentaux, laissant l'incertain à son sort. Confiné chez moi, j'ai décidé d'être utile autrement et de mettre en lumière régulièrement sur la page Facebook de l'entreprise, les initiatives de ceux et celles qui poursuivent leurs missions d'aide et d'accompagnement des plus vulnérables sur le terrain.


" Ce que révèle cette pandémie, c'est qu'il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner notre cadre de vie au fond à d'autres est une folie. (...) Les prochaines semaines et les prochains mois nécessiteront des décisions de rupture en ce sens."

Emmanuel Macron - Président de la République Française.


J’ai entrepris Tout Le monde y gagne comme un outil pour les entreprises afin de rapprocher les gens, construire de ponts et générer de l’engagement au profit de l’intérêt général. Fidèle aux valeurs de partage, de collectif et d'authenticité qui guident ma cohérence, je me joins plus que jamais à la philosophe Cynthia Fleury et à son appel pour « construire un nouveau plus juste pour que demain soit plus viable ».


Je suis et je serai donc présent aux côtés de ceux et celles qui aspirent (encore plus) avec leurs équipes à s'engager collectivement dès demain sur le terrain pour que tout le monde gagne.

Prenons soin des uns des autres !


Pheng LY

Fondateur Dirigeant de Tout Le Monde Y Gagne


Sources :

  • Tedx Talk de Sherry Turkle : " Connectés mais seuls" : https://www.ted.com/talks/sherry_turkle_connected_but_alone?language=fr

  • « L’entraide, l’autre loi de la jungle » de Gauthier Chapelle et Pablo Servigne - Octobre 2017 - Editions Les liens qui libèrent.

  • Les entreprises qui se mobilisent contre le coronavirus : https://www.carenews.com/fr/news/les-entreprises-qui-se-mobilisent-contre-le-coronavirus

  • Entretien avec François Villeoy de Galhau : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-meme-trump-realise-que-l-amerique-ne-va-pas-reussir-seule-6788800

  • Tribune "Plus jamais ça ! Préparons le jour d'après " : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tribune-plus-jamais-ca-18responsables-d-organisations-syndicales-associatives-et-environnementales-appellent-a-preparer-le-jour-dapres_3886345.html?pk_campaign=Infolettre-2400&pk_kwd=www-francetvinfo-fr-sante-maladie

  • Boris Cyrulnik sur France Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-25-mars-2020

  • Texte de Nicolas MATHIEU - Prix Goncourt 2018 :https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-je-reve-que-ce-virus-soit-le-point-de-butee-ou-trebuche-notre-civilisation-du-deni-permanent_fr_5e6f846dc5b6747ef121c89f

  • Entretien avec Julien VILLERET : https://brandnewsblog.com/author/brandblogueur/

  • Entretien avec Cynthia Fleury : https://www.rtbf.be/lapremiere/emissions/detail_dans-quel-monde-on-vit/accueil/article_cynthia-fleury-apres-la-crise-du-coronavirus-il-faudra-combattre-ceux-qui-vous-diront-qu-il-faudra-continuer-comme-avant?id=10467447&programId=8524

21 vues

CONTACT

Téléphone :

06 07 89 50 54

Adresse :

7 Rue Armand Herpin Lacroix

35000 Rennes

Email :

lypheng(at)gmail.com​

Organisation de chantiers et journée d'actions solidaire : Activités team building, séminaires d'entreprise à Rennes, en Bretagne, Normandie et pays de la Loire.

© Copyright 2020

mouves-logo2013-horizontal-rvb-hd.jpg
logo-charteadmical-2014.jpg